poniatowski condamné

— 

Il avait accusé sa rivale socialiste d'être une « repris de justice », la justice le lui a fait payer. Axel Poniatowski, tête de liste UMP dans le Val-d'Oise aux régionales, a été condamné vendredi à verser 10 000 € de dommages et intérêts pour avoir diffamé Michèle Sabban, candidate PS dans le Val-de-Marne. Dans un communiqué, l'élu UMP avait affirmé que son adversaire avait été condamnée pour « emplois fictifs » alors qu'elle avait été relaxée en 2003. Lors de l'audience, l'avocat d'Axel Poniatowski avait fait valoir que son client s'était trompé de bonne foi. Il a l'intention de faire appel.