Le FN a semé le doute toute la soirée

— 

Pendant plusieurs heures, le score du Front national, permettant ou non son maintien au second tour, était au cœur des préoccupations des candidats franciliens. En fin d'après-midi, une folle rumeur parcourt les rangs du PS : le parti de Jean-Marie Le Pen serait crédité de 16,5 % des voix dans la région, annonçant une triangulaire sanglante avec l'UMP et le PS dimanche prochain. Un chiffre qui suscite inquiétude et perplexité dans les partis. Quelques heures plus tard, l'information se dégonfle, mais les yeux sont toujours rivés sur les résultats partiels qui tombent. En Seine-et-Marne, le FN passe un instant devant Europe Ecologie. « Je suis très contente car dans les sondages, on me donnait en début de semaine 4,5 % », confie Marie-Christine Arnautu, chef de file régionale. A 23 h 30, les derniers chiffres créditaient le parti d'extrême droite de 9,28 % des suffrages en Ile-de-France. Laurent Humbert, William Molinié
et Magali Gruet