Chez Huchon, on ne cache pas une certaine déception

— 

Au PS, Jean-Paul Huchon a affiché une satisfaction toute relative aux vues des résultats.
Au PS, Jean-Paul Huchon a affiché une satisfaction toute relative aux vues des résultats. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Les meubles sont sauvés mais les mines pas très souriantes. L'ambiance était mi-figue mi-raisin hier soir au Qg  de Jean-Paul Huchon, dans le 15e. « On aurait pu faire mieux, beaucoup mieux. Si on n'est pas en situation de faiblesse, on n'est pas non plus en situation de force », lâche un conseiller du président sortant à la vue des résultats.

Rumeurs et tensions
Dès le début de soirée, l'ambiance était un peu tendue chez les socialistes. Une rumeur donnait le FN en position de se maintenir au second tour. Vers 20 h, les résultats nationaux viennent détendre un peu l'ambiance. Une clameur se fait entendre de quelques militants et de quelques « people », comme Yamina Benguigui. Lorsque Jean-Paul Huchon prend la parole, les applaudissements sont polis. Pour la tête de liste, « le très fort taux d'abstention et le vote en faveur du FN signent l'échec (...) de la politique de Sarkozy » . L'heure est désormais au rassemblement de la gauche. Mais, reconnaît Isabelle This-Saint-Jean, numéro 2 sur la liste des Yvelines, « il existe une inquiétude sur l'abstention et la montée du FN ». « Ce soir, je ne peux me réjouir, je trouve que Valérie Pécresse ne paie pas suffisamment l'échec de la politique gouvernementale. J'aurais préféré un écart plus faible. » « Nous espérions dix points d'écart avec Europe Ecologie, nous nous retrouvons dans l'hypothèse basse », se désole un autre cadre. Jean-Paul Huchon fait bonne figure. « Mme Pécresse n'a pas de report de voix possible. Notre score, au second tour, sera hégémonique. »
Alexandre Sulzer