Il crève les pneus des agents qui le verbalisent et se fait cueillir à la fourrière

POLICE Quand on vandalise un véhicule, mieux vaut vérifier qu'il n'y a personne à bord...

J. M. avec agence

— 

La vengeance est un plat qui se mange froid. Un automobiliste se mord les doigts d'avoir ignoré la célèbre maxime. L'homme, voyant des agents verbaliser son véhicule, s'est empressé d'aller crever les pneus des fonctionnaires. Pas discret, l'homme a été interpellé dans la foulée.

Trahi par un rétro

C'est l'un des agents de surveillance et de protection (ASP), resté dans le véhicule, qui a aperçu dans son rétroviseur «un homme au comportement curieux» qui, «accroupi», s'approchait lentement des pneus armé d'un couteau, selon PPrama, la lettre hebdomadaire de la préfecture de police de Paris.

Le bonhomme a tout de même réussi à s'enfuir, mais a été appréhendé le jour-même alors qu'il venait récupérer son véhicule à la fourrière. Selon la préfecture de police, il «devra répondre de ses actes devant un tribunal le 8 avril prochain».