Le cinéma Turc en haut de l'affiche

Hélène Colau

— 

Sept petits jours pour découvrir le cinéma d'un grand pays. Jusqu'au 16 mars, la Filmothèque du Quartier latin (5e) accueille la 7e Semaine du cinéma turc de Paris*, organisée par l'Assemblée citoyenne des originaires de Turquie. Une dizaine de films et documentaires sont au programme, ainsi que quelques courts métrages.
Aux côtés de maîtres du cinéma, plusieurs jeunes talents seront à l'honneur. Mon Marlon & Brando, qui a reçu de nombreux prix dans des festivals internationaux, raconte l'histoire vraie d'une comédienne turque amoureuse d'un Kurde, qui vire au road movie en Irak. Ayça Damgaci, l'actrice principale, qui s'est inspirée de son expérience pour écrire le scénario, sera présente aux projections des 14 et 15 mars. Plus proche de nous, le documentaire Kita­bevi plonge dans le quotidien de la communauté turque du 10e arrondissement de Paris.