RER C: des incidents réguliers qui frappent certaines branches

REPORTAGE «20Minutes» est allé à la rencontre des usagers de la ligne...

William Molinié

— 

Sur le RER C, il y a autant d'avis que d'usagers. Sans doute à cause des six branches que compte la ligne.  Il y a souvent des problèmes, mais ça ne bloque pas tout le monde en même temps», analyse Cynthia, qui utilise la ligne pour sept stations, entre Juvisy (Essonne) et Bibliothèque-François-Mitterrand (13e).

Des situations inégales

Ce matin, à 5h15, le passage d'un train de fret a endommagé un conteneur, fragilisé à cause du froid. L'incident a eu lieu en gare de Petit-Jouy (Yvelines). Le trafic a été interrompu entre Versailles-Chantier et Massy-Palaiseau (Essonne). Du coup, des bus de substitution ont été mis en place entre les deux gares jusqu'à 14h.

Sur le quai de la station Bibliothèque-François-Mitterrand, à l'arrivée des trains, la grogne est perceptible chez les voyageurs. «Le trajet a mis vingt minutes de plus que d'habitude. Si j'avais su, je serais passé par le RER B», s'énerve Frédéric, 24 ans. A l'inverse, Gbazi, qui attend l'affichage de son train, relativise: «Je prends celui de 11h27, je n'ai jamais eu de soucis.»

Nicolas emprunte, lui, plusieurs lignes de RER chaque jour. Il trouve que sur le A, ­l'information est meilleure. «Ils doivent être plus habitués aux incidents», raille-t-il, avant de donner son explication: «Les usagers du A ne sont pas les mêmes que ceux du C. On font plus ­attention à eux.»