ça se passera comme ça à Macdonald

Alexandre Sulzer

— 

L'entrepôt devrait abriter équipements publics, bureaux, commerces et logements.
L'entrepôt devrait abriter équipements publics, bureaux, commerces et logements. — M. VERHILLE / VILLE DE PARIS

L'entrepôt Macdonald, situé sur le boulevard éponyme (19e), c'était, il y a peu de temps, une inesthétique fourrière à voitures, un dépôt pour des entreprises du BTP ou encore une zone de réserves pour les collections des musées parisiens... La Ville de Paris souhaite redonner vie à cet espace délaissé de 600 m de long, « la taille de l'île Saint-Louis », précise l'adjointe (PS) à l'Urbanisme, Anne Hidalgo. Hier, la municipalité a présenté à la presse un pharaonique projet de reconversion, dont le montant global n'a pas été précisé - la Ville devrait investir environ un milliard d'euros en partenariat public-privé avec la Caisse des dépôts et sa filiale Icade.

D'ici à 2013, l'entrepôt bâti en 1968 sera coupé en deux pour laisser passer le futur tramway des Maréchaux (T3) et servira de « base » pour accueillir 12 000 m2 d'équipements publics, 16 000 m2 d'activités (PME-PMI), 25 000 m2 de bureaux, 32 500 m2 de commerces et 74 500 m2 de logements (dont 50 % seront sociaux). « Il faut recouturer un quartier défiguré par les réseaux de transport » comme les voies ferrées du réseau est, estime le maire (PS) du 19e, Roger Madec. La reconversion de l'entrepôt s'inscrit en effet dans le cadre plus large du projet d'aménagement Paris Nord-Est, entre les portes de la Chapelle et de la Villette. La station Eole, qui fera la jonction entre le RER E, le T3 et le Tram'Y (qui ira à Villetaneuse et Epinay), se trouve juste à côté du bâtiment. W