Des efforts à fournir pour mieux trier

— 

Avec 5,7 millions de tonnes collectées en 2007, la quantité de déchets ménagers en Ile-de-France reste stable, alors qu'elle n'avait cessé d'augmenter entre 1988 et 2002. « Une bonne nouvelle » pour l'Ordif, même si ce volume devra diminuer ces prochaines années pour respecter les ambitions du Grenelle. On constate une baisse constante du volume d'ordures ménagères résiduelles, du fait de l'augmentation de la collecte sélective. Mais l'Ile-de-France n'est pas pour autant la championne du tri : 56 kg/an/habitant, contre 75 kg en moyenne en France. « Il y a un potentiel de progression énorme, reconnaît-on à l'Ordif. Par exemple à Paris et en petite couronne, 70 % des papiers et cartons restent dans le résiduel. »

Les ratios d'ordures ménagères résiduelles sont plus élevés à Paris et en petite couronne, et les performances de collecte sélective des recyclables secs (emballages, journaux, magazines, verre) plus élevées en grande couronne. L'incinération reste le principal mode de traitement des déchets. W

M. B.