Le passage aux frontières sans policiers

— 

Quoi de plus fatiguant que d'avoir à patienter longtemps au niveau de la police aux frontières à Roissy lorsque l'on débarque d'un vol de plusieurs heures ? C'est pour éviter ce désagrément qu'Aéroports de Paris (ADP) a mis en service, hier, le passage automatisé rapide des frontières extérieures Schengen (Parafes) au terminal 2E. Le concept ? Après s'être préalablement inscrit - pour une durée de cinq ans -, le majeur ressortissant de l'UE ou de Suisse ne passe plus devant un policier : il lui suffit de présenter son passeport biométrique dans un sas et de faire contrôler lui-même ses empreintes digitales. Le système existe déjà dans d'autres aéroports européens comme Amsterdam, Francfort, Madrid ou Lisbonne, mais c'est une première en France. En 2010, tous les terminaux de Roissy seront équipés. Selon ADP, 1 000 personnes se sont déjà inscrites depuis le 19 octobre à ce nouveau service, qui cible en priorité les hommes d'affaires. W

A. S.