JAUBERT / SIPA

Paris

À Suresnes, la bourse au permis dès 16 ans

Jennifer, 16 ans, rêve d'intégrer la police scientifique. Aussi, lui faut-il

Jennifer, 16 ans, rêve d'intégrer la police scientifique. Aussi, lui faut-il

le permis de conduire. Suresnes (Hauts-de-Seine) lui financera 80 % de son apprentissage anticipé de la conduite. Jennifer compte parmi les premiers jeunes qui ont signé une charte avec la mairie afin de bénéficier, dès 16 ans, de la bourse au permis, élargie hier matin à la conduite accompagnée. En 2004, la commune était déjà la première en France à lancer ce dispositif pour le permis « normal », étendu depuis à d'autres villes, qui prend en charge de 40 à 80 % du coût pour des jeunes de 18 à 25 ans aux ressources financières insuffisantes.

« L'idée, c'est de ne laisser personne sur le bord de la route et de favoriser l'accès à l'emploi », insiste Daniel Montet, adjoint au maire (UMP) de Suresnes et initiateur du projet. « Avec une voiture, je pourrai chercher du travail plus loin », note Mehdi, 18 ans, en formation d'ingénieur marketing. « Mes parents n'ont pas de gros revenus, il m'aurait été difficile de payer le permis sans la bourse. » La ville lui en paiera 80 %. En contrepartie, il effectuera 40 h de soutien scolaire dans une association. Car tous les bénéficiaires doivent donner bénévolement 20 à 40 h de leur temps pour des actions citoyennes. Depuis sa création, 138 jeunes Suresnois ont déjà bénéficié de cette bourse. W