parisiens et allemands célèbrent leur « amitié »

— 

Une grande manifestationétait organisée, hier place de la Concorde, pour célébrer le 20e anniversaire de la chute du mur de Berlin.
Une grande manifestationétait organisée, hier place de la Concorde, pour célébrer le 20e anniversaire de la chute du mur de Berlin. — S. POUZET / 20 MINUTES

« C'est aussi notre histoire », expliquent Anne et Jérôme, Parisiens venus assister hier soir vers 19 h, au concert organisé place de la Concorde, à Paris, pour commémorer le 20e anniversaire de la chute du mur de Berlin. Les façades de l'hôtel Crillon et du ministère de la Marine, qui encadrent la rue Royale, ont accueilli pendant 25 minutes des projections d'archives et des images historiques évoquant le « mur de la honte ». Ces images étaient accompagnées par vingt-six violoncellistes européens jouant sur des stèles de 3 à 5 m de haut qui évoquaient des fragments du mur. Un lien avec la scène symbolique du violoncelliste Mstislav Rostropovitch jouant à l'improviste le 11 novembre 1989, au pied du mur. L'émotion était forte lorsque les choeurs et la musique ont fait écho aux images des Berlinois séparés, ou des panneaux de Checkpoint Charlie : « Vous sortez du secteur américain ». La scène fait couler une larme sur le visage de Lauren, une étudiante anglaise. « C'est très émouvant. Il faut que ces événements restent dans la conscience des gens », confie-t-elle. De nombreux Allemands étaient présents, comme Alina et Hanna, deux Berlinoises qui ressentent « l'honneur d'assister à une telle commémoration à Paris ». « C'est fort, quand on connaît l'histoire de nos deux pays », commente Alina. « Nous célébrons aussi notre amitié », note Christine, d'Heidelberg, pour qui célébrer à Paris la chute du mur et bientôt l'Armistice de 1914-1918 en est la meilleure preuve. W

Anthony Nataf

Lire aussi page 12.