Poursuivis pour l'incendie du CRA

— 

Le 21 juin 2008, le centre de rétention administrative (CRA) de Vincennes (Val-de-Marne), le plus grand de France, était ravagé par les flammes. Dix personnes en situation irrégulière, originaires d'Afrique noire et du Maghreb, ont été renvoyées hier devant le tribunal correctionnel de Paris pour leur rôle présumé dans cet incendie. Identifiés par le visionnage des caméras de surveillance du centre, ils sont poursuivis pour destruction de bien par incendie et violences sur agents de la force publique avec incapacité totale de travail de moins de huit jours. Leur procès devrait se tenir en janvier. Les incidents de juin 2008 étaient intervenus le lendemain du décès d'un Tunisien de 41 ans, victime d'une crise cardiaque au CRA. Cette mort avait suscité la colère des autres retenus qui avaient dégradé les locaux, cassé portes et fenêtres et rassemblé des matelas en signe de protestation. Alors qu'une manifestation de soutien se déroulait aux abords du centre, plusieurs départs de feu étaient enregistrés. W