Prise d'otages dans un supermarché à Sevran (Seine-Saint-Denis): deux braqueurs interpellés

MINUTE PAR MINUTE La prise d'otages s'est terminée...

20minutes.fr

— 

Six personnes ont été prises en otage dans un magasin Lidle de Sevran en Seine-Saint-Denis le 21 octobre 2009
Six personnes ont été prises en otage dans un magasin Lidle de Sevran en Seine-Saint-Denis le 21 octobre 2009 — S. POUZET / 20 MINUTES
Vous êtes sur place? Envoyez nous vos infos au 3320 @20minutes.fr ou bien sur notre outil de partage et de vente de photos ici

>> Cet article est mis à jour en continu, cliquez ici pour rafraîchir

Une prise d'otages a eu lieu ce mercredi matin dans dans un magasin discount de marque Lidl à Sevran, en Seine-Saint-Denis. >> Pour retrouver le récit de ce braquage manqué, cliquez ici

Dernière info: 15h45 Il n'y a pas de troisième braqueur confirme Sébastien Bailly, délégué départemental du syndicat de police Alliance, joint par 20minutes.fr. L'un des employés masculins du supermarché a été suspecté dans un premier temps d'être complice du braquage mais il a été remis en liberté par la suite. Il n'y avait ainsi que deux braqueurs, interpellés, et six otages, dont quatre femmes et deux hommes.

15h Des doutes subsistent quant au troisième malfaiteur. Il aurait tenté de se mêler aux otages et serait interrogé par les forces de l'ordre,selon Christophe Ragondet, délégué départemental du syndicat de police Alliance, contacté par 20minutes.fr. Une information formellement démentie par la préfecture de police de Paris qui ne confirme que deux interpellations et n'évoque pas de troisième braqueur.

12h40 
Deux des trois braqueurs ont été interpellés. Ils ont été placés en garde à vue.

11h50 Un des malfaiteurs qui se cachait a été retrouvé dans le Lidl. Il semble qu'il y aurait donc bien trois malfaiteurs: deux étaient dans le magasin, et le troisième se serait fait passer pour un otage. La mère d'une des otages témoigne: «Ma fille va bien, mais elle a eu peur. C'est insensé qu'il n'y ait pas de vigiles. Elle est arrivée à 5h45, et elle a été la première à être prise en otage». Il semblerait donc que les malfaiteurs étaitent déjà dans le magasin. Selon la police, il y a eu le même genre de braquage - réussi - à Livry-Gargan et Villepinte ces derniers jours. Le mode opératoire et les individus correspondraient. C'est d'ailleurs dans le cadre du plan anti-hold-ups qu'une patrouille de police a surpris les malfaiteurs, qui se sont alors retranchés dans le magasin.

11h38
Le dernier malfaiteur s'est rendu. Il a été emmené menotté par la police. «Le Raid effectue une visite du magasin», explique Bernard Bagot du syndicat SGPN. Il confirme qu'il y a bien «une interrogation» sur le fait qu'un auteur aurait pu se faire passer par un otage. Il confirme également que le dernier malfaiteur interpellé, âgé de 25 ans, était déjà connu de la police «pour le même type de faits».

11h30 Une autre femme est sortie du bâtiment, selon notre journaliste présent sur place. Il y a donc sept personnes dehors et un lmalfaiteur dedans. Les forces de l'ordre s'interrogent donc sur la possibilité qu'une des personnes sorties se soient fait passer pour un malfaiteur.

Selon la police, le malfaiteur resté à l'intérieur aurait 25 ans, et serait déjà connu des services de police.

11h20
Deux otages ont été sortis du magasin selon la police, nous indique un de nos journalistes sur place. Selon les forces de l'ordre, il ne reste donc plus qu'un otage. Mais le contact des policiers à l'intérieur dit qu'il en reste deux.

11h15
Un homme est sorti du Lidl menotté et arrêté par les forces de police, nous indique notre journaliste présent sur place. Vétu d'un sweat à capuche noir, il a été emmené mains dans le dos derrière le bâtiment. Il pourrait donc s'agir d'un des preneurs d'otage.

10h45 Une femme retenue en otage a été libérée, nous indique notre journaliste sur place.

10h30 La police indiquait que trois otages avait été libérés.

10h Des camions du Raid, une unité de la police française, viennent d'arriver sur les lieux, affirme notre journaliste, présent sur place. De nombreux passants ont vu patrouiller un hélicoptère de gendarmerie, qui a atterri dans un parc voisin.

Les médias et les habitants sont tenus à bonne distance du Lidl. «C'est un quartier résidentiel, calme, même s'il y a déjà eu quelques tentatives de hold-up», témoigne un habitant. Un autre s'enthousiasme: «C'est génial, c'est le cinéma en plein air.»

9h30 Le premier otage à être libéré est une femme, a indiqué à 20minutes.fr une habitante du quartier.

Trois individus armés

Parmi les otages, il y avait au moins «trois cassières», a pour sa part indiqué un témoin joint par 20minutes.fr qui travaille dans une entreprise voisine. «Je suis arrivé vers 8h, il n'y avait rien. Peu après, il y a eu un débarquement de policiers, qui nous ont dit de fermer les portes».

Selon Sébastien Bailly, du syndicat de police Alliance dans le 93, trois individus armés ont pénétré dans le magasin avant son ouverture peu avant 8h pour le braquer. Puis, «dans leur tentative de fuite, ils sont tombés nez à nez avec une patrouille de police. Ils sont donc retournés se réfugier dans le supermarché, prenant en otages les six employés présents sur les lieux.»

Contact téléphonique avec l'un des preneurs d'otages

Le chef du commissariat d'Aulnay-sous-Bois serait rentré en contact téléphonique avec l'un des preneur des otages, ajoute Sébastien Bailly, qui précise que le Raid est attendu sur place. Des élus de la ville de Sevran, dont le maire (PCF) Stéphane Gatignon, seraient également sur place selon la mairie, contactée par 20minutes.fr.

Selon la préfecture, un périmètre de sécurité a été établi. Selon un témoin, effectivement, «toutes les rues autour sont fermées». Impossible, donc, de se rendre dans la rue Henri Becquerel, là où se trouve le supermaché, précise un photographe de 20minutes.fr, présent sur place, qui raconte qu'une multitude de policiers sont visibles sur les toits des bâtiments environnants. L'information avait été révélée ce matin par RTL.