Secrétaire nationale des Verts et tête de liste aux régionales 2010 en Ile-de-France.

— 

IBO / SIPA

« Le projet du chef de l'Etat est un vrai souci. Il s'agit davantage d'une réforme du scrutin que des collectivités locales. Le scrutin majoritaire à un tour est une régression démocratique et la part de proportionnelle, une blague. Le risque, c'est que les conseillers territoriaux soient juste porteurs de micro-intérêts locaux. Le recul de la parité sera phénoménal, je ne suis d'ailleurs pas sûre que le Conseil constitutionnel l'accepte. La suppression de la clause de compétence générale est aussi problématique car pragmatiquement, les régions ont un rôle à jouer dans certains domaines comme le logement. » W