Maire (PS) de Paris.

— 

CHAMUSSY / SIPA

« Nicolas Sarkozy choisit la démagogie, en plaçant les collectivités territoriales sur le banc des accusés : dépensières, inconséquentes, elles freineraient la modernisation de notre pays. La création confirmée de "conseillers territoriaux", à la fois conseillers généraux et conseillers régionaux, a donné lieu à un exposé un peu confus qui dessine surtout l'affaiblissement probable des deux institutions, au bénéfice d'une stratégie décentralisatrice de l'Etat. Le mode d'élection de ces futurs conseillers territoriaux au scrutin majoritaire uninominal à un tour constitue l'objectif de cette réforme, favorisant un parti politique, l'UMP, dans la perspective du scrutin de 2014. » W