L'UMP de Courbevoie se rebiffe

— 

La droite se rebelle contre les projets du gouvernement à la Défense. Jusqu'alors, seul Patrick Jarry, maire (PCF) de Nanterre (92), était vent debout contre la fusion de l'établissement public d'aménagement de la Défense (Epad) avec celui de Seine-Arche (Epasa), prévue début 2010. Lundi, le conseil municipal de Courbevoie, dominé par l'UMP, a voté à l'unanimité un avis défavorable au développement souhaité par l'Etat, jugé désavantageux pour la commune. « Il ne s'agit pas d'une fusion mais d'un élargissement, puisque le territoire de l'opération d'intérêt national est étendu à La Garenne-Colombes, fulmine Jacques Kossowski, maire (UMP) de Courbevoie. Aucune commune n'a été consultée. Et je ne vois pas pourquoi, dans le futur conseil d'administration [sans doute présidé par Jean Sarkozy], Nanterre aurait deux voix et les autres villes qu'une seule ! » L'élu assure que sa colère n'a aucun rapport avec le projet d'élection du fils du président de la République à la tête de l'Epad. Selon nos informations, la mairie (UMP) de Puteaux pourrait voter un avis similaire. W

A. S.