Le frelon asiatique tueur d'abeilles montre son dard

— 

Les abeilles franciliennes n'ont qu'à bien se tenir. Désormais, elles devront se méfier du frelon asiatique, véritable prédateur qui peut décimer une ruche en quelques jours. Arrivé en Gironde fin 2005, le Vespa velutina est remonté jusqu'en Ile-de-France, précisément dans le jardin d'un particulier au Blanc- Mesnil (Seine-Saint-Denis). Hier, au lever du jour, des apiculteurs ont détruit un nid dans un cerisier, à huit mètres de hauteur. Selon un premier examen de la structure, environ 3 000 individus y résidaient. « C'est ma voisine qui m'a prévenue la semaine dernière. J'ai eu peur pour mes enfants », raconte Elisabeth Dos Santos, la propriétaire des lieux, mère d'un bébé de 7 mois et d'une fillette de 2 ans et demi. A première vue, cette espèce de frelon n'attaquerait pas l'homme. Tant qu'il ne s'en approche pas. « J'ai été piqué à la main la semaine dernière. Avec une abeille, ça brûle pendant 2 heures. Là, j'ai eu mal durant 48 heures », explique Félix Gil, membre de l'Association de développement de l'apiculture en Ile-de-France (Adaif). « Si on en trouve ici, d'autres se sont forcément installés ailleurs », s'inquiète-t-il. W

William Molinié