Sympathique panel classique

Oihana Gabriel

— 

Mozart, Fauré et Mahler vont prendre d'assaut l'Olympia, temple de la chanson française, le temps d'un week-end de valses et de requiems. L'objectif : faire découvrir à de nouveaux publics la magie du classique en revisitant ses standards. Initiative que l'on doit à Radio Classique et à son directeur, Sébastien Lancrenon. « La programmation du festival est à l'image de celle de la radio. Pour la première fois, on a demandé aux artistes qu'on soutient au quotidien de nous soutenir. Il fallait des stars comme Jean-Claude Casadesus et Brigitte Engerer pour séduire de nouveaux publics », résume ce dernier. Les deux intéressés se réjouissent de participer à ce rendez-vous original, soit cinq concerts réunissant les plus grands compositeurs. « L'Olympia fait partie des salles mythiques. Penser que Brel et Piaf y ont chanté, ça fait quelque chose », s'émeut la pianiste Brigitte Engerer. « Je voulais donner la possibilité au public d'avoir différentes saveurs, diverses approches. J'ai choisi des morceaux qui pouvaient ouvrir les chants du coeur », explique Jean-Claude Casadesus, qui a participé à la programmation et qui dirigera l'Orchestre de Paris dimanche (17 h) pour des tubes classiques.

De 22 eur à 71,50 eur. Samedi et dimanche à l'Olympia, 28, bd des Capucines, 9e. M° Madeleine. www.olympiahall.com.