Weber en verve et en vers

Oihana Gabriel

— 

La tirade du « Non merci » de Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand, L'Echange de Paul Claudel, un poème de Rimbaud, Jacques Weber peut tout dire, tout transformer. Il enchaîne ainsi pendant une heure trente grands textes et moments d'improvisation.

« Le temps et moi, on s'est mis à deux pour coller des coups de coeur, pour mêler des textes qui ont marqué nos mémoires et d'autres plus discrets », raconte Jacques Weber. Il choisit de taire les auteurs et les titres pour ménager des transitions souvent drôles et vivantes entre ces textes disparates. « Je ne suis pas un pédagogue, mais un passeur de textes. Je convie le public à une balade avec la littérature dans son entier : poésie, roman, philo, théâtre. Je suis un rescapé de l'Education nationale. J'avais très peur de certains auteurs autrefois. Et là, je vois des gens bouleversés par Le Coupeur d'eau de Marguerite Duras, un auteur considéré à mon époque comme obscur et élitiste. » L'acteur se pare d'un chapeau pour Cyrano, d'un regard terrorisé pour L'OEil de veau de Courteline et s'emporte pour les tirades rageuses de Musset. Mais les moments les plus jouissifs sont sans doute ceux où il reprend les habits de Weber, acteur amoureux de littérature et du public. Ces improvisations, il les a écrites il y a longtemps. « Je ne suis pas vraiment le roi de l'impro. Le seul moment où je me laisse aller c'est pour Le Corbeau et le Renard. » Moment hilarant où il se glisse dans la peau d'un acteur tatillon qui décortique chaque syllabe de la fable de La Fontaine. Du premier amour à l'approche de la mort, ce voyage au pays des beaux mots donne le sourire. Si l'artiste présente pour la dernière fois ce one-man-show, il rassure : « J'ai envie de remonter sur scène avec des textes nouveaux et avec des musiciens. J'en ai parlé avec mon ami Maxime Le Forestier... »

Pratique

De 18 à 32 eur. Jusqu'au 23 juillet du mardi au samedi à 21 h au théâtre Marigny, carré Marigny, 8e. M° Champs-Elysées-Clemenceau. 01 53 96 70 00. www.theatremarigny.fr.