Paris ajuste son budget à la crise

— 

La Ville de Paris se serre la ceinture, mais cela ne fait que commencer. Hier, les débats étaient mouvementés au Conseil de Paris, où était voté le budget « supplémentaire » de la capitale, traditionnellement adopté en juillet pour ajuster les prévisions de décembre. Mais cette année, il visait surtout à revoir les recettes à la baisse sur fond de crise : la Ville prévoit en effet de perdre 300 millions de droits de mutation cette année à cause de la chute des transactions immobilières. Tandis que les dépenses sociales augmentent du fait de la plus grande précarité des Parisiens. Mais les véritables coupes budgétaires devraient se faire en novembre, lorsque sera discuté le budget 2010. Le maire de Paris a également confirmé qu'il augmenterait à nouveau les impôts l'année prochaine, « de moins de 10 % », pour obtenir de nouvelles ressources. « Ce train d'économies a vocation à être poursuivi et amplifié », prévient-il. W

M. G.