A, B, C, D, E : tous les RER ont des projets en bonne voie

Alexandre Sulzer

— 

Ça va changer dans les RER au cours des années à venir. Le conseil d'administration du Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) doit voter demain le schéma directeur du RER C et le schéma de principe du RER D. Ces documents visent des améliorations à court et moyen terme. Si tant est que toutes ces pistes soient validées.

G

RER C 440 millions d'euros doivent être investis d'ici à 2017 pour améliorer la régularité d'une ligne tentaculaire sur laquelle les touristes qui se rendent à Versailles se perdent régulièrement. L'effort sera porté sur le réseau au sud-est de Paris, le plus saturé. L'objectif est de renforcer la desserte du secteur Seine-Amont, qui connaît une forte croissance démographique et économique. Dès 2012, les gares d'Ivry et de Vitry doivent être deux fois plus desservies aux heures de pointe. En 2017, une grande majorité de trains sera omnibus jusqu'à Brétigny. Un « effet métro » qui devrait permettre une exploitation bien cadencée. Et théoriquement plus régulière donc plus lisible pour les usagers de la petite couronne. Ceux de la grande couronne, au départ de Dourdan ou de Saint-Martin-d'Etampes, prendront des semi-express avec la gare de surface d'Austerlitz pour terminus. Et ce, afin de permettre une meilleure fluidité dans le tronçon parisien intra-muros dans lequel passeront désormais vingt trains par heure au lieu de vingt-quatre. Après la mise en place du tram-train Massy-Evry, la branche du RER entre Massy et Juvisy serait supprimée. Avec en tête un même principe : moins il y a de tronçons différents, moins un retard sur une branche n'a de répercussions sur l'autre.

G

RER D Comme pour le C, la tendance est à « l'omnibusation » de la petite couronne. Ainsi, en 2014, tous les trains s'arrêteront systématiquement à la nouvelle gare Pompadour, qui remplacera celle de Villeneuve-Prairie. 120 millions d'euros seront investis dans l'infrastructure. Les gains de régularité - estimés à 8 points, qui feront une sacrée différence - doivent permettre de refaire passer le nombre de trains au nord, aux heures de pointe, de 8 à 12. Mais les temps de parcours seront plus longs.

G

RER B Le plan Nord + prévoit pour 2012, sur le réseau nord, une voie dédiée au RER qui, aujourd'hui, partage l'infrastructure avec des TER et du fret. Tous les trains seront omnibus.

G

RER A Pas de schéma directeur mais 60 nouvelles rames à deux étages doivent commencer à circuler à partir du second semestre 2011. W