Les péniches rament

— 

La vie économique n'est pas un long fleuve tranquille. Le Port autonome de Paris a indiqué hier que le trafic fluvial francilien avait reculé de près de 10 % en 2008. En cause : le ralentissement dans le BTP, qui entraîne une baisse des besoins en matériaux de construction. La tendance se poursuit avec une chute de plus de 5 % au cours du premier trimestre de cette année. En 2009, le Port autonome promet une meilleure coordination avec les ports de Rouen et du Havre. Un espace fluvial qui préfigure le Grand Paris rêvé par Antoine Grumbach, l'un des architectes consultés par l'Elysée sur l'avenir de la capitale. W

A. S.