les services à la personne, c'est pas pour n'importe qui

— 

JAUBERT / SIPA

Les entreprises de services à la personne veulent recruter, mais elles ont bien du mal. Selon une étude du Centre régional d'observation du commerce de l'industrie et des services, qui sera dévoilée ce matin et que 20 Minutes s'est procurée, les entreprises franciliennes de services à la personne ont été 71 % à chercher à recruter durant ces deux dernières années, mais les trois quarts ont rencontré des difficultés à embaucher. Elles trouvent le personnel pas assez motivé à 71 %, pensent à 48 % que c'est à cause d'une rémunération insuffisante et à 31 % que la durée du temps de travail est en cause.

Brice Alzon, PDG de la société de ménage, repassage et assistance informatique MDSAP, raconte : « La crise amène à nous un nouveau public qui se tourne vers les services à la personne parce qu'il ne trouve pas de travail dans sa branche. Or, nous cherchons à professionnaliser notre activité, pas des gens qui font ça en dilettante. Le personnel vraiment qualifié est dur à trouver. » Mais le secteur reste optimiste, 57 % des chefs d'entreprise considérant, malgré la crise, que la situation économique est satisfaisante. Pour les aider à trouver les perles rares, la CCIP organise aujourd'hui une Bourse à l'emploi* consacrée aux services à la personne. « Il faut former, informer, et changer l'image de ces métiers », martèle Eric Hayat, élu de la CCIP chargé des services. W

Magali Gruet

*Aujourd'hui de 9 h 30 à 17 h 30. A la Bourse de commerce, 2 rue de Viarmes. Entrée libre.