Val-d’Oise : Elle découvre un lézard dans le burger d’un McDonald’s

BON APPETIT La victime, une trentenaire, a déposé plainte après avoir trouvé le reptile dans son burger. Elle attend son procès, prévu pour février 2023

A.L.
— 
Le lézard dans le burger d'une cliente d'un McDonald's du Val-d'Oise.
Le lézard dans le burger d'une cliente d'un McDonald's du Val-d'Oise. — FP / 20 Minutes

C’est une drôle de découverte, mais pas du tout amusante, qu’a fait une femme en croquant dans son burger : sentant quelque chose d’étrange sous la dent, elle a eu la stupeur de voir au-dessus du steak haché un lézard, provenant des cuisines du McDonald's de Saint-Witz ( Val-d’Oise).

L’histoire est racontée par Le Parisien, et nous a été confirmée par l’avocat de la victime. « Ma cliente a commandé son burger chez McDonald’s via une application en février 2021. Elle a mordu dans le sandwich et a découvert le lézard à l’intérieur. Elle est retournée au restaurant pour avoir des explications mais elle n’a reçu qu’une proposition de maigre compensation », explique par téléphone Me Frédérick Petipermon. Soit 10 % de réduction sur son prochain repas, raconte le quotidien.

Selon McDo, l’enquête « n’a mis en évidence aucune non-conformité »

Comme le raconte Le Parisien, cette mère de famille, trentenaire, a été prise de nausées le lendemain matin et mise sous antibiotiques par son médecin. Mais elle a surtout eu peur pour son enfant, qu’elle allaitait.

Me Frédérick Petipermon déclare avoir saisi la direction générale de la répression des fraudes, et n’avoir reçu qu’un simple « accusé de réception ». Du côté de McDonald’s, une enquête est diligentée, mais selon l’enseigne contactée par Le Parisien, « celle-ci n’a mis en évidence aucune non-conformité ».

La victime quant à elle a ressenti, selon son avocat, une « colère » suffisante pour saisir après tout cela la justice, afin qu’elle vérifie « si une personne a placé le lézard volontairement ou si quelqu’un qui aurait dû vérifier son absence ne l’a pas fait ». La plainte a été déposée l’an dernier et l’audience se tiendra en février 2023 à Pontoise (Val-d’Oise), selon son avocat.