Paris : L'avenue des Champs-Elysées est l’avenue européenne qui s'est le mieux sortie de la crise du Covid

COMMERCE L'artère parisienne surclasse ses rivales européennes, selon une étude réalisée par Mytraffic, le leader européen de l’analyse de flux

G. N.
— 
Sur les Champs-Elysées, la fréquentation est revenue à son niveau d'avant Covid-19.
Sur les Champs-Elysées, la fréquentation est revenue à son niveau d'avant Covid-19. — Thomas Hubert/SIPA

On ne l’appelle pas « la plus belle avenue du monde » par hasard. Les Champs-Elysées ont retrouvé un niveau de fréquentation supérieur de 23 % à la période pré-Covid-19, selon une étude menée par Mytraffic, le leader européen de l’analyse de flux. Elle est d’ailleurs la seule parmi les artères des métropoles étudiées (Amsterdam, Rome, Madrid, Berlin, Londres et Bruxelles) dans ce cas. Toujours selon Mytraffic, il y avait en moyenne en mai 2022, 880.000 passages devant une boutique, ce qui constitue une hausse de 102 % par rapport à l’année précédente.

C’est une bonne nouvelle pour les acteurs économiques des Champs-Elysées alors qu’on s’attendait plutôt à un retour aux niveaux pré-Covid en 2023. Selon l’étude, ce rebond fort s’explique par trois facteurs : « Dynamisme financier retrouvé, retour des touristes et surtout émulation pré-Paris 2024 ». Entre aussi en compte le projet de réaménagement de l’avenue, annoncé en mai par Anne Hidalgo et le Comité Champs-Élysées qui « rendra l’avenue plus verte et harmonisera toutes ses terrasses ».

Dans ce classement des artères commerciales les plus résilientes, les Champs-Elysées devancent la Leidsestraat d’Amsterdam (+55 % de fréquentation sur un an) et la Via Corso à Rome (+49 %).