Sans titre 331789

— 

La première fois que l'on m'a demandé de tourner avec un mobile,

je n'en avais même pas ! Mais l'imperfection même du format m'a beaucoup intéressé. Le son nasillard me rappelle le début du cinéma parlant. C'est une façon de filmer plus légère, plus libre. Plus besoin d'une équipe de trente personnes ni d'autorisation de tournage. Je présente au festival un moyen métrage de science- fiction. Je n'ai pas cherché à faire un film aussi abouti techniquement qu'avec un autre support. Cela s'apparente davantage à une sorte d'impressionnisme cinématographique. J'aimerais désormais réaliser des feuilletons. W