L'ancien hangar à dirigeables de Meudon a enfin trouvé une utilité

PATRIMOINE Le « Hangar Y », à Meudon (Hauts-de-Seine), désaffecté depuis un demi-siècle, va être réhabilité pour pouvoir accueillir des évènements culturels

Mathilde Desgranges
— 
Le « Hangar Y » en travaux
Le « Hangar Y » en travaux — © Mathilde Desgranges
  • La réhabilitation du « Hangar Y » s’inscrit dans le projet de Vallée de la Culture des Hauts-de-Seine.
  • Dès octobre prochain, il devrait accueillir de nombreux événements destinés aux jeunes.
  • A proximité du Hangar Y, un restaurant, l’étang de Chalais, l’Atelier, et une partie de la forêt aménagée en parcours artistique contribueront également à redynamiser l’ancienne friche.

Tenté par un concert dans un ancien hangar à dirigeables ? Le « Hangar Y », désaffecté depuis un demi-siècle, va être transformé en tiers lieu culturel. Ce vestige de l’exposition universelle de 1878 se situe sur une ancienne friche industrielle de 9,8 hectares, située en lisière de la forêt de Meudon ( Hauts-de-Seine). Dès octobre prochain, il devrait accueillir de nombreux événements destinés aux jeunes. « Avec ce projet, on veut remettre la culture au cœur de la vie des Alto séquanais », assure Sophie Guiroy, sous-préfète du département.

La réhabilitation du lieu s’inscrit dans le projet de Vallée de la Culture des Hauts-de-Seine. Un parcours reliant des lieux culturels le long du fleuve, dont la Seine Musicale et le musée Albert-Kahn. Situé en face de l’Observatoire de Meudon, il accueillera le festival STARs’UP, où se rencontrent les spécialistes des sciences de l’espace.

Classé monument historique

« Cette structure de grande taille a été pensée pour accueillir une exposition universelle », explique Didier Gouband, directeur général de Culture & Patrimoine. A l’époque, ses dimensions ont attiré l’attention de militaires, qui voulaient un hangar suffisamment grand pour abriter leur dirigeable. Ce hangar a donc été construit à partir d’une partie du monument de l’exposition. « Après un demi-siècle de sommeil », Denis Larghero, maire de Meudon et vice-président chargé de l’attractivité des Hauts-de-Seine, veut "redonner de la vie" aux 3.000 mètres carrés du monument.

« Les briques sont déposées, nettoyées puis reposées une à une », explique un responsable du chantier. Classé Monument historique, le bâtiment ne peut être exploité qu’à certaines conditions. Depuis juillet 2021, les entreprises privées VINCI Immobilier et Culture & Patrimoine s’attachent à le rénover « à l’identique ». La fondation de Frédéric Jousset alloue un budget de 25 millions d’euros pour la réhabilitation du site. A terme, le bail de revalorisation et les redevances payées par les entreprises devraient rapporter 19 millions d’euros à l’Etat.

Un facteur d’attractivité

La renaissance du « Hangar Y » comporte des enjeux culturels mais doit également « devenir un facteur d’attractivité économique », selon le maire de Meudon. Ce partenariat entre les secteurs public et privé place « l’innovation et la vie des entreprises » au cœur de ses préoccupations, détaille-t-il. Déjà, 35 entreprises différentes ont été mobilisées pour effectuer les travaux sur le site.

Pour Didier Gouband, « on ne peut valoriser le patrimoine français qu’en lui donnant un usage ». « L’objectif est que, dans 35 ans, lorsqu’on rendra les clés du bâtiment rénové à l’Etat, celui-ci aura une véritable fonction », détaille-t-il. Le restaurant en face du hangar, l’étang de Chalais, l’Atelier, et une partie de la forêt aménagée en parcours artistique contribueront également à redynamiser l’ancienne friche.