Yvelines : Le musée d’archéologie nationale récupère 22 pièces de monnaie gauloises saisies par les douanes

PAR ICI LA MONNAIE Les pièces antiques, d’argent et de bronze, ont été interceptées en avril 2018 par les douanes françaises

G. N.
— 
Les 22 pièces ont été remises ce mardi au musée d'archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye.
Les 22 pièces ont été remises ce mardi au musée d'archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye. — Douane française

Voilà de quoi enrichir la collection du musée d’archéologie nationale (MAN) à Saint-Germain en Laye. Gil Lorenzo, le directeur Interrégional des douanes d’Ile-de-France, a remis ce mardi 17 mai, à Rose-Marie Mousseaux, directrice du MAN, un ensemble de pièces antiques saisies en 2018 par les douaniers. Cette remise s’est effectuée dans le cadre de « la quinzaine contre les trafics de biens culturels » organisée par les douanes françaises du 17 au 24 mai.

« Au total, ce sont 22 pièces de monnaie, de bronze et d’argent, datées de la fin du IIe siècle avant J.-C. à la fin de la guerre des gaules, identifiées de 13 régions de Gaule, figurant sur chacune de leur face, têtes diadémées, guerriers, armes, animaux, ou motifs stylisés, dans des cercles perlés avec ou sans monogramme », précise le communiqué de la douane.

Expédiées par colis postal et sans licence

Ces trésors archéologiques ont été interceptés en avril 2018 alors qu’ils étaient expédiés par colis postal « par une maison de ventes du Grand Est à destination des Etats-Unis ». Une expertise menée par la Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France révèle alors « qu’il s’agit bien de monnaies gallo-romaines d’une valeur historique et archéologique notable ». Comme ces pièces n’ont pas de licence à l’export, « elles sont saisies puis abandonnées au profit du Trésor public par l’expéditeur en octobre 2018 ». Enfin le 2 décembre 2021, le musée d’archéologie accepte de recevoir et d’intégrer ces pièces à ces collections.

Les 22 pièces, de bronze et d'argent, sont datées de la fin du 2e siècle avant J.-C. à la fin de la guerre des gaules.
Les 22 pièces, de bronze et d'argent, sont datées de la fin du 2e siècle avant J.-C. à la fin de la guerre des gaules. - Douane française

Il sera possible d’admirer ces pièces gallo-romaines lors de l’exposition intitulée Passé volé, l’envers du trésor organisée par le MAN du 26 mai jusqu’à la fin août. Une « exposition pédagogique pour dénoncer les comportements qui détruisent les contextes scientifiques des découvertes archéologiques par le pillage », précise le communiqué.