Les tarifs vont augmenter de 2 %

Alexandre Sulzer

— 

Prudence avant les élections régionales ?

Le conseil d'administration

du Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif), qui se tient aujourd'hui, devrait adopter une hausse légère de la tarification en vigueur à partir du 1er juillet.

Initialement, elle devait être de 4,5 %. Mais après des pressions politiques, notamment des élus PCF et Verts de la région, elle sera finalement de 2 % en moyenne. Reste à savoir sur quels titres de transport l'effort sera fait. Hier soir, les négociations étaient encore en cours. Selon nos informations, le pass Navigo mensuel pourrait ainsi augmenter de 1,50 euros (soit une hausse de 2,72 % pour un abonnement pour les zones 1-2 et de 1,23 % pour les zones 1-6). Dans ce cas, les billets à l'unité ne changeraient pas de prix. Une option qui ne plaît pas à Jean-Paul Huchon, président (PS) du Stif, qui préfère faire porter l'inflation justement sur ces billets, « davantage utilisés par les touristes que les Franciliens », selon son entourage.

Quelle que soit la formule retenue, cette absence de revalorisation des tarifs ne va pas sans poser quelques problèmes : les départements, mis à mal par la baisse des droits de mutation, refusent d'augmenter leur participation financière. Et ce, dans un contexte économique sensible : depuis le début de l'année, le Stif - dont le budget de fonctionnement a augmenté de 100 millions d'euros - a perdu 80 millions d'euros en versement transports à cause de la crise. Ses recettes, liées à la fréquentation du réseau, ont baissé, elles, de 20 %. « Cela signifie des offres en moins », reconnaît un administrateur. Par exemple, le « complément de parcours », qui devait entrer en vigueur en juillet et qui aurait permis à un usager de déduire du prix d'un trajet les zones pour lesquelles il paie déjà un abonnement, est ainsi abandonné. W