Le mime Marceau vendu aux enchères publiques

— 

Des costumes, photos, livres, meubles ayant appartenuà Marcel Marceau seront vendus à Drouot-Richelieu aujourd'hui et demain.
Des costumes, photos, livres, meubles ayant appartenuà Marcel Marceau seront vendus à Drouot-Richelieu aujourd'hui et demain. — photos : S. POUZET / 20 MINUTES

La vie de Marcel Marceau emportée en trois coups d'enchères ?

Décédé en septembre 2007, le mime a laissé de nombreuses dettes derrière lui, contraignant sa famille à disperser ses souvenirs. « Cette vente a lieu après décision de justice dans le cadre d'une succession. On a donc presque tout l'ensemble du patrimoine du mime », explique le commissaire-priseur, Rodolphe Tessier. Devant la menace de voir disparaître les 700 lots d'objets personnels de l'artiste, des amis et anciens collaborateurs du mime, dont Robert Hossein et Ivry Gitlis, ont créé une association, Un musée pour Bip, afin de récolter des fonds pour racheter le maximum d'objets. Quelques acheteurs institutionnels potentiels se seraient aussi manifestés. Avec l'espoir de sauver l'intégralité des souvenirs de l'artiste. Reste une inconnue : des fans étrangers, comme cette richissime Japonaise, follement amoureuse du mime et qui l'aurait même demandé en mariage. « Elle pourrait en une seule fois acheter toute la collection », prévient Me Tessier. W

William Molinié