Les enfants de Don Quichotte évacués par la police

PARIS Ils avaient dressé une centaine de tentes sur les berges de la Seine...

Avec agence

— 

Les Enfants de Don Quichotte ont été condamnés à la confiscation des quelque 200 tentes qu'ils avaient tenté d'installer le 15 décembre 2007 près de Notre-Dame, mais été relaxés de l'amende de 1.875 euros réclamée par le procureur, a indiqué Jean-Baptiste Legrand, président de l'association.
Les Enfants de Don Quichotte ont été condamnés à la confiscation des quelque 200 tentes qu'ils avaient tenté d'installer le 15 décembre 2007 près de Notre-Dame, mais été relaxés de l'amende de 1.875 euros réclamée par le procureur, a indiqué Jean-Baptiste Legrand, président de l'association. — Pierre Verdy AFP/Archives

Les tentes n’ont pas fait long feu. Les Enfants de Don Quichotte qui en avaient dressé une centaine sur les berges de la Seine à Paris, ont été évacués à 22H30 par la police, a constaté un journaliste de l'AFP. Le secteur où ils ont posé leurs tentes a été bouclé par les forces de l'ordre.

 

L'association avait annoncé une installation à Paris sur la place de la Concorde mais a finalement lancé son opération à quelques centaines de mètres de là, sur les berges du quai des Tuileries (Ier). Les tentes, pour la plupart de couleur verte, étaient reliées les unes aux autres et arrimées avec des pierres sur la berge, entre la passerelle de Solférino et le Pont Royal.

 

>> Lire notre interview du fondateur Augustin Legrand

 

Vers 19H30 les forces de police stationnaient sur le quai des Tuileries et sur la passerelle de Solférino, empêchant d'autres personnes de rejoindre l'endroit où sont installées les tentes.
 

Selon la Préfecture de police, il n'y a pas eu d'interpellation ni de violence lors de cette intervention. Elle précise que des logements avaient été mis à disposition mais que l'offre avait été déclinée.

 

Par ailleurs, plusieurs personnes sont venues récupérer leurs affaires mais les tentes sont restées sur place.
 

Une vingtaine de tentes ont également été montées dans le centre de Strasbourg ainsi qu'à Lyon et à Caen.

Interpeller Nicolas Sarkozy

L'association veut remettre au premier plan la question du logement, et presser Nicolas Sarkozy de se «saisir du dossier».

 

Les Enfants de Don Quichotte sont apparus fin 2006 avec l'installation d'un vaste campement de sans-abris au bord du Canal Saint-Martin à Paris, qui avait permis de donner, durant plusieurs semaines, une forte exposition médiatique aux revendications des personnes privées de logement.

 

Le 15 décembre 2007 déjà, des militants de l'association avaient tenté d'installer des dizaines de tentes le long de la Seine près de la cathédrale Notre-Dame de Paris mais avaient été rapidement évacués par les forces de l'ordre.