Paris : Les riverains de la tour Triangle redoutent « quatre ans de bruit » mais espèrent « un peu de vie dans le quartier »

REPORTAGE Un mois après le début du chantier de la tour Triangle, les riverains de la porte de Versailles sont partagés sur le projet urbanistique et les conséquences des travaux

Mathilde Desgranges
— 
La tour Triangle, pourquoi ce projet déchire Paris — 20 Minutes
  • Les travaux de construction de la tour Triangle ont commencé début février, après des années de discussions. Le projet a de nombreux opposants.
  • Lancé en 2008 sous le mandat de l’ancien maire de Paris Bertrand Delanoë, puis validé par Anne Hidalgo en 2015, le projet devrait voir le jour en 2026.
  • Enthousiastes ou désolés, les riverains de la porte de Versailles expliquent leur point de vue sur la future tour Triangle.

« Est-ce qu’il ne va pas y avoir de réverbérations ?, s’inquiète Catherine. Et puis tout le trafic que cela va générer… On a déjà le Parc des expositions et le Palais des sports, le quartier va être complètement bouché ! » Le projet très controversé de la tour Triangle laisse les riverains de la Porte de Versailles intarissables. Lancé en 2008 sous le mandat de l’ancien maire de Paris Bertrand Delanoë, puis validé par Anne Hidalgo en 2015, le projet devrait voir le jour en 2026. Après des années de discussions, le chantier a finalement débuté il y a un mois dans le 15e arrondissement de Paris.

« On en a pour quatre ans de travaux et de bruit, c’est parti ! », ironise un gardien d’immeuble. Ces dernières années, le projet s’est fait des opposants. Une pétition, lancée par France nature environnement (FNE) Paris en novembre dernier, a réunit plus de 15.000 signatures. Il y a une semaine, un conseil de quartier a été organisé dans la mairie du 15e arrondissement pour parler du projet.

« Ça peut apporter un peu de vie »

« Des avis positifs ? C’est difficile d’en trouver », plaisante une adolescente dans la rue. Pourtant, il y en a juste à côté du chantier. Maxime habite sur le boulevard Victor, en face de la future tour Triangle.  « Je n’avais même pas entendu parler de la polémique jusqu’à ce matin, quand je suis tombé sur une vidéo en ligne », confie-t-il. Le jeune homme avoue ne « pas avoir les mêmes priorités » que ses voisins, plus âgés, qui recherchent surtout le calme.  « Si ça peut apporter un peu de vie dans le quartier, je trouve ça super. En dehors des salons, c’est un peu mort ici. »

Son enthousiasme semble partagé par le jeune couple qui vient d’emménager au-dessus de chez lui.  « J’espère qu’ils nous feront des prix s’ils construisent une salle de sport, plaisante Malika. Plus sérieusement, si ça peut donner du travail à des gens, je trouve ça bien. » Tous deux sont situés en bas de l’immeuble, leur vue ne sera pas impactée par la construction de la tour.

La résignation des riverains

Dans cet immeuble, en face de la Porte de Versailles, les résidents des derniers étages accueillent moins bien le projet.  « lls ont construit un potager sur le toit du Parc des expositions pour promouvoir la biodiversité et maintenant ils construisent une immense tour à côté, s’insurge Marvin. Il n’y a aucune cohérence. » Le jeune homme habite dans l’immeuble depuis 25 ans, il a vu le quartier évoluer. Depuis son balcon, il désigne de la main le chantier.  « Avant on avait une jolie vue à l’horizon, maintenant on va voir des bâtiments à droite, à gauche et en face », se désole-t-il. Pétitions, réunions de quartier, il a tout fait pour s’opposer au projet. En vain.

« Ils n’ont pas attendu notre avis. Avant même de nous en parler, ils avaient déjà rasé une partie du Parc des expositions pour accueillir la tour. » De l’autre côté du périphérique, le discours d’Anthony résonne avec celui de Marvin.  « De toute façon, qu’est-ce que vous voulez faire ?, interroge Annie. Les travaux ont commencé, la mairie ne va plus revenir en arrière. » Comme elle, de nombreux voisins finissent par se résigner. Pour Nathalie,  « il n’y a plus qu’à attendre de voir ce que cela va donner. »