Un bus sous les tirs de bandes rivales

— 

Mardi, vers 20 h, un bus RATP de la ligne 303 dans lequel voyageaient une trentaine de personnes s'est retrouvé sous le feu de deux bandes rivales à Villemonble (Seine-Saint-Denis). Selon un témoin cité par France 24, l'autocar aurait essuyé « trois rafales d'armes automatiques », mais aucune personne n'a été blessée. « Les vitres ont explosé, tout le monde s'est allongé à terre. Le chauffeur a réussi à forcer le passage pour s'extraire. Mais des voitures l'ont poursuivi », explique Philippe Touzet, délégué du syndicat SUD, qui précise que les assaillants visaient des jeunes à bord.

Autre théorie du côté de la RATP, selon qui « le bus s'est retrouvé au milieu de la fusillade, chaque bande étant d'un côté de la voie ». Dans la soirée, six personnes ont été interpellées, dont le tireur présumé, armé d'un fusil à pompe. Six douilles de calibre 12 ont été retrouvées sur place. Des haches et des battes de base-ball ont par ailleurs été retrouvées sur les jeunes de Villemonble passagers du bus. W

D. T.