Immobilier : Les trois villes les plus chères de France sont en région parisienne

ARGENT TROP CHER, TROP GRAND C’est à Paris, Boulogne-Billancourt et Montreuil que le mètre carré est le plus élevé en France. Des prix qui flambent pour un pouvoir d'achat immobilier qui s'écroule

Charles Desthieux
Le mètre carré flambe à Pairs alors que le pouvoir d'achat immobilier est en baisse (Photo d'illustration)
Le mètre carré flambe à Pairs alors que le pouvoir d'achat immobilier est en baisse (Photo d'illustration) — A. GELEBART / 20 MINUTES
  • Depuis quelques années Paris, Boulogne et Montreuil sont les villes au mètre carré le plus élevé, en France.
  • En Île-de-France, le prix au mètre carré est en moyenne presque deux fois plus cher que dans le reste de la France.
  • Le site d’annonces immobilières SeLoger.com vient de dévoiler les chiffres et les évolutions pour l’année 2021.

Alors que la capitale perd chaque année des habitants, les prix de l’immobilier ne font que décoller. C’est ce qui ressort d’un rapport de SeLoger.com. Le site d’annonces immobilières vient de dévoiler les prix au mètre carré des grandes villes françaises pour l’année 2021. Sans grande surprise, Paris et sa région sont les lieux où ces prix explosent. +8,5 % en an, avec 11.600 euros le mètre carré à Paris et 5.000 euros le mètre carré en  Île-de-France. C’est bien au-dessus de la moyenne française : 3.000 euros le mètre carré.

Le haut du classement est le même que l’année passée. Ce ne sont ni Lyon, ni Bordeaux mais Boulogne-Billancourt (9.500 euros le mètre carré) et Montreuil (6.700 euros le mètre carré) qui complètent le podium. Saint-Denis, elle, se retrouve à la dixième position, juste derrière Nantes. Les 4.400 euros au mètre carré de cette ville de Seine-Saint-Denis, risquent d’augmenter avec  l’arrivée des métros du Grand Paris Express.

« Des prix qui flambent pour un pouvoir d’achat immobilier qui s’écroule », note un rapport de Meilleurs Agents. Il y a vingt ans, Paris était déjà la ville la plus chère de France mais à cette époque-là, avec un salaire net de 1.600 euros, on pouvait se payer un  studio de 20 mètres carrés. Aujourd’hui, on doit se contenter de 11 mètres carrés.