Ile-de-France : Une pénurie mondiale prolonge la durée de vie du carnet de tickets en carton

TRANSPORT En raison d’une pénurie mondiale de puces électroniques, Ile-de-France Mobilités décide de repousser l’arrêt total de la vente de carnets tickets en carton à septembre 2022

M.D
— 
Un ticket T  pour prendre le bus, le métro, le tram, etc. à Paris. (Illustration)
Un ticket T pour prendre le bus, le métro, le tram, etc. à Paris. (Illustration) — Clément Follain / 20 Minutes

Le carnet de tickets de métro reste dans nos gares ! L’arrêt de la vente des carnets de 10 tickets T + en papier, prévu initialement pour le mois de mars, est reporté à septembre 2022, rapporte Le Parisien. En raison d’une pénurie mondiale de puces électroniques, présentes dans les  cartes Navigo​, Ile-de-France Mobilités repousse la date de six mois.

« Comme c’est le cas de l’industrie de l’automobile, il y a une tension sur l’approvisionnement et les stocks de puces, explique Île-de-France Mobilités au quotidien. Nous ne sommes pas dans une situation de pénurie pour les cartes Navigo, mais nous devons anticiper pour gérer les stocks. »

Le ticket en carton encore largement utilisé

Pour limiter l’impact environnemental, Ile-de-France Mobilités a pris la décision de mettre fin à la vente de carnet de tickets de métro en carton. A la place, les voyageurs occasionnels pourront se tourner vers la formule « Liberté + » ou acheter un Pass « Navigo Easy », qui peut être rechargé d’un carnet de tickets dématérialisés.

Ce pass devrait donc voir ses ventes exploser avec la fin du carnet de tickets de métro en carton, encore utilisé par 60 % des voyageurs occasionnels. Au beau milieu d’une pénurie mondiale qui affecte l’approvisionnement en puces électroniques, cette augmentation risque d’entamer les stocks de badges disponibles. Ile-de-France Mobilités a donc décidé de reporter de six mois l’arrêt de la vente de carnets.

Ouvrir les portes du métro avec un smartphone

Dès mai 2022, les utilisateurs d’Android pourront se défaire des badges électroniques ainsi que des tickets en carton grâce à la technologie embarquée HCE. En achetant leurs tickets dans l’application IDF Mobilités, RATP Bonjour ou SNCF, ces utilisateurs pourront ouvrir les portes du métro en utilisant leurs smartphones.

Mais la dématérialisation complète n’est pas pour tout de suite : fin définitive du ticket en carton n’aura lieu qu’en 2025. D’ici là, il sera toujours vendu à l’unité (1,90 euro) ou pour les trajets partant de Paris à destination de la banlieue.