Explosion de la rue de Trévise : Anne Hidalgo promet le versement des 20 millions d’euros d’indemnisation avant le 12 janvier

VICTIMES La mairie de Paris est mise en examen dans le dossier de l'explosion de la rue de Trévise (9e)

Romarik Le Dourneuf
— 
L'état des immeubles de la rue de Trévise, six mois après l'explosion de la boulangerie le 12 janvier 2019.
L'état des immeubles de la rue de Trévise, six mois après l'explosion de la boulangerie le 12 janvier 2019. — Camille Tyrou

Bientôt trois ans. Le 12 janvier 2019, une très forte explosion dans une boulangerie de la rue de Trévise (9e arrondissement) avait été provoquée par une fuite de gaz, tuant quatre personnes.  La mairie de Paris, mise en examen dans ce dossier, avait annoncé en octobre dernier provisionner 20 millions d’euros   pour alimenter le futur fonds d’indemnisation des victimes. Une somme qui n’a toujours pas été versée pour le moment.

Interrogée ce jeudi matin par Jean-Jacques Bourdin, chez nos confrères de BFM, Anne Hidalgo a promis le versement des 20 millions d’euros avant le 12 janvier prochain, date anniversaire du drame : « Nous travaillons à ce sujet avec les associations de victimes et les victimes elles-mêmes. »

Des modifications législatives pour accélérer ce type de procédure

La maire de Paris, et candidate socialiste à la prochaine élection présidentielle, a expliqué qu’une réunion à ce sujet avait eu lieu ce mercredi avec les associations, le gouvernement et son Premier ministre, Jean Castex​, sur ce dossier. Elle s’est toutefois justifiée de non-versement à l’heure actuelle de l’indemnisation par une volonté des associations de victime de vouloir « un bon accord » pour être « sûres d’enclencher cet argent ». « Ce n’est pas moi, la maire de Paris qui vais décider », a-t-elle expliqué avant de déclarer suivre personnellement l’avancée du dossier.

L’édile a également annoncé vouloir travailler avec le gouvernement sur des modifications législatives qui permettraient de ne pas laisser si longtemps les victimes sans réponse.