Premier regard sur la grossesse

Lise Martin

— 

« Prima Facie » signifie « à première vue » en latin. C'est le nom qu'a choisi le Pr Yves Ville, chef du service de gynécologie obstétrique de l'hôpital Necker (15e), pour le centre qui a lancé, l'automne dernier, une consultation d'un nouveau genre. Son originalité : il propose à tous les couples un dépistage des risques pour la mère et le foetus dès le premier trimestre. « C'est une véritable avancée dans le domaine de la prévention des risques prénatals, se réjouit Yves Ville. Les déceler en tout début de grossesse permet de diminuer, voire de prévenir les complications secondaires. »

Les futures mamans doivent prendre rendez-vous* entre onze et quatorze semaines d'aménorrhée. Elles peuvent venir de toute l'Ile-de-France et même de plus loin, le centre Prima Facie étant le seul à offrir cette consultation. Bettyna, 19 ans, a fait le déplacement depuis Montrouge (Hauts-de-Seine), avec son compagnon : « J'ai appelé pendant quatre heures non-stop pour obtenir un rendez-vous. Comme c'est nouveau, ils doivent être débordés... » Pour la jeune femme, dont le début de grossesse a été difficile, c'est un jour important. « C'est surtout Jérémie qui est inquiet, ça va le rassurer », glisse-t-elle dans un sourire. Toute la matinée, le couple navigue d'une salle à l'autre. Car c'est l'autre intérêt de ce dépistage. Il regroupe, en trois heures, différents examens qui d'habitude s'étalent sur plusieurs semaines : entretien approfondi avec un médecin, échographie et prise de sang pour déterminer les risques d'hypertension et de trisomie 21. Quinze à vingt mille femmes sont attendues chaque année. Bettyna, elle, a appris qu'elle attendait un garçon. ■* Par téléphone, au 01 44 38 17 10.