Coronavirus à Paris : Le feu d’artifice et les concerts des Champs-Elysées pour le Nouvel An annulés

LA FETE EST FINIE La Mairie de Paris explique prendre cette décision en raison de la vague de coronavirus et des contraintes sanitaires imposées par le gouvernement

X.R. avec AFP
— 
Le feu d'artifice du Nouvel An à Paris est annulé. (illustration)
Le feu d'artifice du Nouvel An à Paris est annulé. (illustration) — JEANNE ACCORSINI/SIPA

La mairie de Paris a annoncé ce samedi l’annulation du feu d’artifice et des concerts prévus sur les Champs-Elysées pour la  Saint-Sylvestre, afin d’appliquer les mesures demandées par le gouvernement pour lutter contre l’épidémie de  Covid-19. « Au vu de la résurgence de la pandémie et des nouvelles annonces gouvernementales, la Ville de Paris est au regret de devoir annuler l’ensemble des festivités prévues sur les Champs-Élysées le 31 décembre », a affirmé la mairie, précisant qu’il s’agissait du feu d’artifice et des concerts prévus sur l’avenue des Champs-Elysées.

« Le feu d’artifice ne sera pas tiré, et les "dj sets" ne pourront malheureusement pas avoir lieu cette année », a ajouté cette source. L’annulation des prestations de Jennifer Cardini, Maud Gefray et U.R trax, artistes « représentatives de la musique électro », a été décidée « à contre-chœur » à la demande de la préfecture de Paris et de l’Agence régionale de santé, a souligné Frédéric Hocquard, adjoint d’Anne Hidalgo chargé des questions liées à la vie nocturne et de l’économie culturelle.

La possibilité de maintenir une jauge repoussée

« On a l’impression que les restrictions tombent toujours au même endroit, notamment sur la vie nocturne », a déploré Frédéric Hoquard, soulignant qu’on pouvait par ailleurs « prendre le train, faire ses courses ou se rendre dans des stades de foot ». Le chef du gouvernement Jean Castex a demandé vendredi aux mairies de  renoncer aux concerts et feux d’artifice le soir du 31 décembre, pendant lequel la consommation d’alcool sur la voie publique sera interdite. Frédéric Hoquard a précisé qu’avant les annonces du Premier ministre, il y avait des discussions entre la mairie et la préfecture pour maintenir les concerts sur les Champs-Elysées mais avec une jauge de quelque 100.000 personnes.

En 2020, toutes les festivités avaient été annulées pour les vacances de Noël en raison du couvre-feu imposé pour lutter contre l’épidémie, qui n’avait été levé que pour le réveillon de Noël. Le Conseil scientifique a par ailleurs appelé le gouvernement à instaurer des « restrictions significatives » face au risque de transmission de l’épidémie à l’occasion du réveillon du Nouvel An, dans un avis publié ce samedi.