Paris est la deuxième ville la plus embouteillée du monde

PARE-CHOCS Le temps perdu par les conducteurs à Paris baisse moins que dans d’autres villes

Romarik Le Dourneuf
Des embouteillages sur le périphérique parisien (photo d'illustration)
Des embouteillages sur le périphérique parisien (photo d'illustration) — Bertrand GUAY / AFP

Encore un podium pour la ville de Paris. Selon le classement publié le 7 décembre dernier par l’institut Inrix, Paris est  la deuxième ville du monde où il y a le plus d’embouteillages sur les routes.

En analysant les données de 1.000 villes à travers le monde pendant dix mois, il apparaît que la capitale française se classe derrière Londres et devant Bruxelles. Ce classement se fait en fonction du nombre d’heures perdues par les automobilistes à cause de bouchons. Et à ce petit jeu, Paris obtient 140 heures sur l’année écoulée.

Une progression en trompe-l’œil

Classée 6e l’an dernier, Paris « gagne » donc quatre places. L’étude avance une possible explication en rapprochant cette progression aux conséquences du Covid-19. En effet, selon Inrix, les transports en commun auraient connu une baisse de 42 % de leur fréquentation au premier semestre 2021.

Mais cette montée dans le classement ne signifie pourtant pas que les embouteillages ont progressé dans la capitale. Au contraire, selon l’étude, les Parisiens perdent même 15 % de temps en moins dans le trafic. C’est surtout parce que d’autres villes ont vu l’importance de leurs bouchons s’effondrer avec la crise que Paris remonte dans le classement, Bogota et Philadelphie​, par exemple, qui se classaient devant Paris avant le Covid-19 (1er et 5e) ont vu le temps perdu par leurs conducteurs baisser respectivement de 51 % et de 37 %.

Autre ville Française dans le classement, Lyon passe de la 34e à la 12e place malgré une baisse de 2 % du temps perdu dans les embouteillages.