Hommage à Johnny Hallyday : Une messe-concert pour le Taulier fait vibrer l’église de la Madeleine

REPORTAGE Les fans de Johnny Hallyday ont organisé une journée hommage à l’église de la Madeleine, à Paris, ce jeudi, pour les 4 ans de la mort du chanteur

Romarik Le Dourneuf
— 
Les fans de Johnny étaient à la Madeleine pour lui rendre hommage. Paris, le 9 décembre 2021
Les fans de Johnny étaient à la Madeleine pour lui rendre hommage. Paris, le 9 décembre 2021 — R.Le Dourneuf
  • Quatre ans après sa mort, les fans de Johnny Hallyday se sont retrouvés, ce jeudi, à l’église de la Madeleine, lieu de ses obsèques, pour lui rendre hommage.
  • Ces fans, de tous les âges, sont venus de toute la France pour se retrouver et célébrer une messe qui lui était consacrée.
  • En fin de journée, ils pouvaient se retrouver pour un concert dans l’église, puis dans un bar pour fêter le chanteur.

Le quartier de la Madeleine ne laisse rien filtrer. Seule une moto américaine, garée à l’arrière de l’église attire les badauds. En plus d’être une  Harley-Davidson, monture mythique des rockeurs, elle arbore fièrement le nom et le visage de  Johnny Hallyday. Sa présence n’est pas due au hasard ce jeudi matin. Pendant que les passants la photographient, son propriétaire et quelques centaines d’autres fans du chanteur sont à l’intérieur de l’église.

Cela fait 4 ans que le Taulier s’en est allé. Pour lui rendre un nouvel hommage, une journée spéciale a été organisée. Quatre ans jour pour jour après ses obsèques nationales dans cette même église, une messe est célébrée en son honneur. « C’est long et court à la fois. On l’écoute tous les jours, mais à chaque fois qu’on espère le revoir en concert, on est rattrapé par la réalité », soupire Eddy. Sa saharienne verte est flanquée du visage du chanteur dans le dos. Comme beaucoup de fans, il affiche son amour pour son idole.

Le prêtre s’attaque à « L’Envie »

A quelques minutes de la cérémonie, l’ambiance reste solennelle autour de l’église. « Je viens me recueillir, raconte Jackie avec un sourire gêné, je suis un peu plus vieille que lui, mais je n’ai pas de souvenir dans ma vie sans Johnny, il fait partie de mon histoire donc ça me fait plaisir de venir le “voir” un peu ». A l’intérieur, pour faire attendre les premiers arrivés, le prêtre interprète L’Envie à la guitare sèche. La puissance n’est pas celle de Johnny, mais l’assistance l’écoute comme un prêche.

Dans l’entrée, quelques bénévoles distribuent les chants de la messe. Un mélange de tubes intemporels de Johnny et de prières à l’éternel. Martine et Jean-Louis, perfecto sur le dos attendent un ami avant de s’avancer dans les allées : « Ça fait chaud au cœur de retrouver les autres [fans]. Nous sommes à la retraite donc nous allons à tous les événements qui concernent Johnny. » Venus de Royan pour l’occasion, ils ne comptent pas les kilomètres : « On était déjà là pour l’inauguration de sa statue à Bercy. On est même venus à moto », ajoute fièrement Jean-Louis qui avait promis à sa compagne de ne plus monter sur sa « bécane » depuis un accident. « Mais un fan de Johnny, le plus souvent, ça fait de la moto. »

« Il touchait tout le monde »

A quelques mètres du couple, Jean-François rit en les écoutant : « Je ne fais pas de moto pourtant je suis là. » Derrière sa fine moustache et sa parka rouge, il ajoute, attendri : « C’est ça Johnny. Ce sont les bikers en cuir mais aussi les autres comme moi. Il touchait tout le monde. » Difficile de lui donner tort au regard de l’assemblée qui patiente désormais dans l’église. Tous les âges, tous les styles sont réunis devant les immenses portraits du chanteur installés devant l’autel.

Pour preuve, Emma et Camille, 21 et 22 ans, écoutent religieusement le prêtre reprendre Marie de Johnny Hallyday. « Je n’avais jamais remarqué que les paroles ressemblent à une prière », s’étonne Camille. Les deux jeunes femmes ne sont pas venues pour la cérémonie. Originaires d’Antibes, elles sont là quelques jours pour visiter la capitale. C’est le hasard qui les a fait atterrir à la Madeleine ce jeudi matin. « Mais on reste parce que c’est un mythe quand même. On ne l’a pas beaucoup connu mais nos parents étaient choqués quand il est mort. C’est comme si c’était Michael Jackson. »

La fin de la cérémonie semble libérer les esprits, les sourires réapparaissent avec le soleil à l’extérieur, et beaucoup semblent se retrouver. Joyeux et un peu plus bruyants qu’à l’entrée, les Desperados, fan-club de Johnny Hallyday se retrouvent devant la Madeleine pour une photo de groupe. Alors qu’ils discutent du programme de la journée, une chose est sûre, les fans se retrouvent en fin de journée dans l’église, mais cette fois pour un concert de deux heures en mémoire de l’idole des jeunes, suivi d’une soirée au café un peu plus loin où la playlist est déjà toute décidée. Après les hommages, les fans de Johnny comptent bien lui faire honneur. On a vu plus abandonné, comme chanteur.