Paris : Après un musée, Jacques Chirac a son quai

HOMMAGE La voie choisie dans le 7e arrondissement pour porter le nom de l’ancien président de la République et ancien maire de Paris n’est pas anodine

Romarik Le Dourneuf
— 
Inauguration du quai Jacques Chirac à Paris, le 29 novembre 2021.
Inauguration du quai Jacques Chirac à Paris, le 29 novembre 2021. — Joséphine Brueder / Ville de Paris

Un hommage rempli de symboles. Ce lundi, jour anniversaire de la naissance de l’ancien président, la ville de Paris a inauguré le quai Jacques-Chirac dans le 7e arrondissement. En avril dernier, Anne Hidalgo avait justifié le choix de renommer cette voie qui longe la Seine en la qualifiant de « lieu digne de lui, faisant écho à sa personnalité et à son engagement ».

En présence de Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement et de Rachida Dati, maire du 7e arrondissement, d’Alain Juppé, ancien Premier ministre ou encore Jean Tiberi, Anne Hidalgo et Claude Chirac, fille de l’ancien président, ont dévoilé la nouvelle plaque du quai qui mène du musée du quai Branly à la place des Martyrs-Juifs-du-Vélodrome-d’Hiver.

Un parcours symbole de ses engagements

Le lieu choisi revêt beaucoup de symboles de la vie de Jacques Chirac. D’un côté, le musée du quai Branly, dédié aux arts non-occidentaux avait été érigé à l’initiative de l’ancien président et renommé en son honneur en 2016. Le quai passe également devant le Maison de la culture du Japon, pays avec lequel l’ancien président entretenait de forts liens diplomatiques et affectifs.

A l’extrémité ouest du quai se trouve la place des Martyrs-Juifs-du-Vélodrome-d’Hiver, lieu de la « rafle du Vel d’Hiv », où Jacques Chirac avait été le premier président Français à reconnaître la responsabilité de la France dans la déportation des Juifs​ pendant la Seconde Guerre mondiale, lors d’un discours en 1995.