Seine-Saint-Denis : une femme mortellement poignardée par son compagnon

FEMINICIDE Le suspect, déjà condamné pour violences conjugales, venait de sortir de prison

20 Minutes avec AFP
— 
L'homme s'est rendu lui-même au commissariat et a été placé en garde à vue.
L'homme s'est rendu lui-même au commissariat et a été placé en garde à vue. — SICCOLI PATRICK/SIPA

Une femme de 44 ans a été tuée à coups de couteau au pied de son immeuble vendredi soir à Epinay-sur-Seine par son compagnon, qui venait de sortir de prison après avoir purgé une peine pour des violences, a annoncé samedi le parquet de Bobigny. La victime rentrait chez elle vers 19h45 lorsqu’elle a croisé son compagnon qui lui a assené plusieurs coups de couteau, indique le parquet, confirmant une information du Point.

Les policiers ont tenté un massage cardiaque avant l'arrivée des pompiers qui ont constaté le décès à 20H37, a précisé le parquet de Bobigny dans un communiqué. "Un couteau ayant vraisemblablement servi au crime était retrouvé dans un buisson à proximité", selon la même source. L’auteur des faits, âgé de 51 ans, avait été condamné le 25 juillet à un an de prison, dont six mois ferme, pour des violences et des menaces commises sur sa compagne le 7 juin.

102 féminicides en 2020, davantage en 2021 ?

Depuis juillet, cette femme disposait d'un téléphone grave danger. Mais vendredi, l'appareil a été retrouvé à son domicile. Elle l'avait cependant déjà délcenché le 5 octobre, quand l'homme s'était trouvé en bas de chez elle. "Selon un rapport de police, il n'était pas entré en contact avec elle et avait quitté les lieux" avant l'arrivée des forces de l'ordre, a précisé le parquet. Une partie du sursis du quincagénaire avait été révoquée. Puis il avait été libéré le 19 novembre. Les deux filles du couple âgées de 5 et 14 ans n’ont pas assisté à la scène et ont été prises en charge par le protocole féminicide mis en place en Seine-Saint-Denis.

L’auteur des faits s’est rendu le soir même au commissariat et a été placé en garde à vue, a précisé le parquet de Bobigny. Selon un récent bilan du ministère de l’Intérieur, 146 femmes ont été victimes de féminicides, c’est-à-dire tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en 2019, et 102 en 2020. A la mi-novembre, le collectif Féminicides par compagnon ou ex a fait état sur Facebook des « 100e et 101e » féminicides de l’année 2021 en France, selon son bilan.