Seine-Saint-Denis : Les 500 habitants de la tour Obélisque sommés de quitter leur logement en quelques jours

LOGEMENT Un arrêté préfectoral demandait l’évacuation urgente de la tour pour un risque d’effondrement des balcons

R.L.D.
— 
La tour Obélisque à Epinay-sur-Seine.
La tour Obélisque à Epinay-sur-Seine. — GOOGLE MAPS

Ils ont eu cinq jours pour quitter leur logement. Ce mercredi 10 novembre, 500 habitants de la tour Obélisque d’Epinay-sur-Seine (93) ont été contraints d’évacuer leur appartement. Un arrêté préfectoral du vendredi 5 novembre exigeait l’évacuation les habitants de la façade sud de cette copropriété de 32 étages sous peine de voir leur appartement scellé.

La date initiale finalement avancée

La raison invoquée par les autorités est le risque d’un effondrement des balcons de la tour qui aurait pu avoir des conséquences en chaîne sur les appartements. Une première décision judiciaire avait amené la préfecture à publier un arrêté demandant une évacuation totale de l’immeuble le 8 décembre au plus tard. Les habitants de la façade sud ont eu la mauvaise surprise de découvrir un courrier en fin de semaine dernière qui avançait cette date au mercredi 10 novembre, ce qui leur a laissé seulement cinq jours pour trouver une solution de déménagement. La date du 8 décembre est maintenue pour tous les autres habitants.

Interrogé par notre confrère de France Info, Jacques Witkowski, préfet de la Seine-Saint-Denis a justifié cette décision par un cas de force majeur : « J’ai dans les mains, comme le maire qui a la responsabilité publique, un rapport d’experts judiciaires qui fait suite à trois expertises, non judiciaires certes mais, qui nous impose un calendrier d’action qui est extrêmement court. Un risque que cet expert estime extrêmement imminent et extrêmement fort. »