Paris : 254 logements HLM vont être construits au cœur du 7e arrondissement, dont « des studios à 200 euros par mois »

LOGEMENT SOCIAL Le chantier de l’ancien ministère de la Défense doit être livré en 2023

X. R.
— 
Le VIIe arrondissement ne compte actuellement que 4% de logements sociaux.
Le VIIe arrondissement ne compte actuellement que 4% de logements sociaux. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Des logements HLM à deux pas de l' Assemblée nationale. C’est ce que prévoit le chantier de l’ancien ministère de la Défense, dont la livraison est attendue en 2023. « En une seule opération, le chantier de l’îlot Saint-Germain va faire augmenter d’un tiers le nombre de logements sociaux dans le VIIe arrondissement, qui est la lanterne rouge dans ce domaine », s’est réjoui Ian Brossat, adjoint ( PCF) au logement à la mairie de Paris dans les colonnes du Parisien.

Le VIIe arrondissement ne compte en effet que 4 % de logements sociaux, loin derrière la moyenne de la capitale (23,6 %), même si sa maire Rachida Dati « ne s’est jamais opposée au logement social », précise sa conseillère Emmanuelle Dauvergne. Le 10, rue Saint-Dominique, va donc accueillir 254 logements du T1 au T4, dont 10 % réservés aux militaires, ainsi qu’une crèche et un gymnase.

Prix attractif

Le site se découpe en deux grands bâtiments. Le premier datant du XIXe siècle va « offrir des grands logements traversants entre la rue et le jardin », tandis que le second, plus moderne et accueillant la crèche et le gymnase au rez-de-chaussée, sera composé de « petits logements pour distribuer correctement ce bâtiment », précise François Brugel, le maître d’œuvre. Le tout avec une rénovation thermique équivalente à un logement neuf.

Le prix sera aussi particulièrement attractif. « Pour un studio de 20 m², le loyer sera de 200 euros charges comprises, soit deux à trois fois moins cher que dans le privé », indique Ian Brossat. A ce tarif-là, c’est même moins cher qu’une chambre étudiante au CROUS.