Coronavirus à Paris : Le mondial du tatouage de Paris fait faillite à cause du Covid-19

CLAP DE FIN Le mondial du tatouage qui rassemblait des dizaines de milliers de personnes à la grande halle de La Villette n’a pas survécu aux annulations dues à la crise du coronavirus

Romarik Le Dourneuf
— 
Le mondial du tatouage en 2018.
Le mondial du tatouage en 2018. — TRISTAN REYNAUD/SIPA

Clap de fin pour le mondial du tatouage. Ce lundi, l’organisateur, Tin-tin, a annoncé sur Facebook la faillite de l’événement après deux annulations successives « chacune à une semaine de l’ouverture des portes », à cause de l’épidémie du Covid-19. Une situation intenable financièrement.


L’événement, qui devait fêter son dixième anniversaire en 2020 à la grande halle de la Villette, était l’un des rendez-vous incontournables des aficionados du tatouage. En moyenne, 30.000 visiteurs venaient rencontrer les plusieurs centaines de tatoueurs présents. Des concours étaient organisés pour récompenser les meilleurs tatouages dans plusieurs catégories.

Malgré son désarroi, Tin-tin clôt le mondial du tatouage sur deux notes positives. D’abord, il se félicite d’avoir pu rembourser « la totalité des billets vendus en prévente ». Et surtout, il promet de tout mettre en œuvre pour revenir à Paris avec un nouvel événement pour continuer à « vous mettre des étoiles plein les yeux ».