Science-Po de nouveau occupé par des étudiants une partie de la nuit

UNIVERSITE Les manifestants ont quitté les lieux vers 3h du matin...

Avec agence

— 

Une centaine de personnes, la plupart des étudiants, se sont enfermées mardi soir à l'intérieur des locaux de l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris, ou Sciences-Po Paris, selon la police et un un journaliste de l'AFP sur place.
Une centaine de personnes, la plupart des étudiants, se sont enfermées mardi soir à l'intérieur des locaux de l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris, ou Sciences-Po Paris, selon la police et un un journaliste de l'AFP sur place. — Olivier Laban-Mattei AFP/Archives

Une centaine de personnes, la plupart des étudiants, ont de nouveau occupé mardi soir les locaux de l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris. Ils ont quitté les lieux vers 3h du matin sans incidents, a indiqué ce mercredi à l'AFP la direction.

A la suite d'une réunion d'étudiants à l'intérieur des bâtiments, ils avaient décidé mardi soir de passer la nuit sur place et les portes avaient été fermées. La direction de l'établissement n'avait pas fait de demande d'évacuation et les manifestants sont partis d'eux-mêmes dans la nuit de mardi à mercredi.

Le 18 mars, les locaux de Sciences-Po avaient déjà été occupés par des étudiants de plusieurs facultés et établissements d'Ile-de-France, qui voulaient protester contre «les inégalités dans l'enseignement supérieur». Les participants avaient quitté l'établissement dans la soirée de leur propre initiative à la suite d'une assemblée générale.