« La distance parcourue sera prise en compte »

— 

Rouler de Paris vers la banlieue proche sera désormais possible en Vélib'. Est-ce que les conditions seront les mêmes que pour circuler dans Paris intra-muros ?

L'abonnement est strictement inchangé. Mais comme les distances parcourues seront globalement plus longues et que le maillage en banlieue sera plus faible qu'à Paris, nous souhaitons revoir l'attribution des « Bonus V + ».

C'est-à-dire ?

Aujourd'hui, les stations situées à plus de 60 m d'altitude - une centaine au total - permettent de bénéficier de 15 minutes supplémentaires gratuitement lorsque l'on y dépose son vélo. Cela permet d'améliorer la régulation. Nous avons lancé des études pour que l'altitude ne soit plus le seul critère retenu. Devraient ainsi être pris en compte prochainement la distance parcourue par le vélibiste entre son point de départ et son point d'arrivée ainsi que la pénibilité. Certaines stations, situées par exemple après un faux plat, sont plus difficiles à atteindre que d'autres. Sans pour autant être à une altitude « élevée ».

Cela signifie-t-il qu'il n'y aura plus de nouvelles bornes Vélib' dans Paris même ?

Nous sommes en train d'étudier l'installation de stations sur les parvis de la gare de l'Est, de la gare du Nord et de Montparnasse où elles manquaient jusqu'alors. Des contacts ont été pris avec la SNCF en ce sens. Nous comptons aussi aménager une quinzaine de stations tout au long du tramway T3 entre la porte d'Ivry (13e) et la porte de la Chapelle (18e). Enfin, chaque aménagement de voirie, comme place de la République, tiendra compte de la possibilité d'en installer. ■Recueilli par A. S.