Le Vélib' franchit le seuil du périphérique

Alexandre Sulzer

— 

Un vélo enfin métropolitain. Avec plusieurs mois de retard, le système Vélib' est étendu en dehors des limites municipales de Paris. Mardi prochain, vingt-six stations seront inaugurées à Boulogne-Billancourt, la commune qui en hébergera le plus.

Jusqu'où s'étendra le Vélib' ? Trois cents nouvelles stations (1 451 existent à Paris) doivent être déployées d'ici à juillet dans un rayon de 1,5 km autour de Paris. Soit un total de 4 500 vélos. Cette limite a été validée par le Conseil d'Etat en décembre 2007 après une longue bataille judiciaire. L'idée est que le contrat étant signé par la Ville de Paris, il ne doit pas permettre le maillage des autres communes alentour. Sinon, un nouvel appel d'offres est nécessaire. Les stations sont donc localisées sur des grands axes d'accès à Paris et doivent se borner à faciliter les déplacements entre la capitale et sa banlieue. Dans ce rayon de 1,5 km, toutes les communes se sont déclarées en faveur du Vélib'. Et ce, d'autant plus facilement que c'est la seule Ville de Paris qui prend en charge les 7 à 8 millions d'euros de travaux.

Quelles conséquences pour le trafic ? Aucune étude d'impact n'a été officiellement menée. Du côté de la Mairie comme de JCDecaux, c'est le « pifomètre » qui prévaut. Mais la demande devrait être au rendez-vous : 14 % des abonnés habitent d'ores et déjà en banlieue. Quant à une éventuelle surchauffe du système, la Mairie se veut rassurante en faisant valoir que les nouvelles stations permettront d'absorber les nouveaux utilisateurs. Du côté des associations de cyclistes, la satisfaction domine. « J'espère que cela va pousser les mairies de banlieue à faire les aménagements nécessaires », explique Kiki Lambert, présidente de « Mieux se déplacer à bicyclette ». Reste la question des portes, souvent difficiles à franchir à vélo. La Mairie de Paris promet d'aménager les « principales » d'ici à 2015.

Vers d'autres systèmes ? Juridiquement, aucun autre système de vélos en libre-service ne peut être compatible avec Vélib'. Mais à Saint-Denis et Aubervilliers, les stations de Velcom, l'équivalent de Vélib' qui doit être mis en service en juin, seront collées à celles du grand frère parisien. Quant à Montreuil, la mairie a décidé d'opter, pour sa partie non couverte par le Vélib', pour de la location longue durée de vélos électriques. ■