Fashion Week : Un défilé aux Invalides pour « changer le regard sur l’amputation »

INCLUSION Dans le cadre de la Fashion Week, une association organise le défilé de personnes amputées ce mercredi aux Invalides.

Romarik Le Dourneuf
— 
Les 19 mannequins sont habillés par Fabio Porliod, styliste italien.
Les 19 mannequins sont habillés par Fabio Porliod, styliste italien. — Makhadiabira

Utiliser les codes de la mode pour changer le regard sur l’amputation et aider les femmes amputées à se réconcilier avec leur féminité. C’est l’idée de Fabienne Pelosse, fondatrice de l’association OSA (Objectif Sport Adapté), qui organise, ce mercredi 29 septembre, la deuxième édition du défilé Phoenix Alternative Models aux Invalides.

19 mannequins français et italiens

En tout, ce sont 19 mannequins français et italiens, 16 femmes et 2 hommes amputés, dont le parrain de cette édition Jean-François Montoya, ex-militaire amputé fémoral de la jambe droite, et une jeune femme paraplégique  qui vont défiler dans une collection signée par le styliste italien Fabio Porliod.

« Cela ne m’a jamais posé de problème de me mettre en short, de montrer ma prothèse, explique Fabienne Pelosse, amputée tibiale depuis 2005 et athlète. Mais j’ai noté au fil des années que cela restait très difficile pour de nombreuses femmes. » Par cet événement, l’organisatrice espère influer sur le regard porté sur l’amputation : « La reconstruction et l’acceptation seraient moins lourdes si notre société était davantage ouverte à la différence. »

Pas de public mais un documentaire

L’initiative se veut aussi être un défi pour les mannequins. Pour Orietta, une Romaine de 45 ans, pour Mélanie, une Parisienne de 26 ans ou pour Elisabeth, jeune femme paraplégique et résidente aux Invalides à Paris, il s’agit de retrouver de l’assurance et de l'estime de soi, mais aussi participer à changer le regard de leurs proches et de l’extérieur sur le handicap.

Si le défilé n’est pas ouvert au grand public à cause de la crise sanitaire, il est possible de voir cette première édition dans un documentaire dédié.