Victorieuse, Valérie Pécresse tend la main à Roger Karoutchi

REGIONALES La ministre devance largement son collègue du gouvernement dans la bataille des primaires UMP...

AS avec agence

— 

 Roger Karoutchi et Valérie Pécresse, lors du premier débat contradictoire des primaires UMP pour le élections régionales, début 2009.
 Roger Karoutchi et Valérie Pécresse, lors du premier débat contradictoire des primaires UMP pour le élections régionales, début 2009. — WITT/Sipa

Valérie Pécresse a remporté la primaire UMP en Ile-de-France pour la tête de liste aux élections régionales de 2010, selon une source UMP dimanche à l'issue du dépouillement.

La ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, 41 ans, a été élue chef de file de l'UMP en recueillant 59,9% des voix contre 40,1% à son adversaire Roger Karoutchi, 57 ans, secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, soit un écart de «6.000 voix» entre les deux rivaux, selon ces sources. C'est dans les Yvelines, son fief, que Pécresse fait son meilleur score, avec plus de 78% des voix. Karoutchi l'emporte dans deux départements sur huit, en Seine Saint Denis et dans le Val d'Oise, et perd dans les Hauts de Seine, son fief.

Selon une source UMP, la participation des adhérents de l'UMP a été plus forte que prévu, à 48,8%, en Ile-de-France.

Après la bataille, la réconciliation

Alors que la campagne entre les deux membres du gouvernement n'a pas été de toute douceur, Valérie Pécresse a lancé dimanche le mouvement de la «reconquête dans l'unité» de la première région de France, invitant le perdant et ses soutiens à rejoindre son équipe.


La ministre de l'Enseignement supérieur, entourée notament du secrétaire général de l'UMP Xavier Bertrand et du président de la fédération UMP de Paris, Philippe Goujon, qui avait soutenu Roger Karoutchi, a salué la présence de Philippe Goujon à ses côtés comme «symbole de l'unité».